• Expositions

_ DéTROIT

Exposition RENAISSANCE lille3000

Gare Saint Sauveur

26 sept 2015 > 17 janv 2016

12h00 > 19h00
Organisé par : lille3000

Le premier incendie qui dévasta la ville de Détroit date de 1805, marquant la ville de cette devise « Nous espérons des lendemains meilleurs, elle renaîtra de ses cendres ». Depuis, Détroit fût à plusieurs reprises détruite puis reconstruite. Ville de tous les extrêmes, de tous les fantasmes, elle a connu en moins d’un siècle la gloire et l’opulence, les conflits raciaux, la chute du rêve américain, la faillite et la désolation.

« Detroit is not dead, Detroit is not dead », scandait récemment une petite foule assemblée sur les lieux de Packard Plant, l’ancienne usine de montage de Packard Motor Car Company, emblème mythique de la Motown City, désaffectée depuis 1960. Bien avant que le tout récent plan de reconstruction de la ville ait été annoncé, « the D » a été investie et repensée par des habitants, des artistes, ceux qui se disent « Parts of the City ».

D’anciennes usines deviennent résidences d’artistes, un commissariat de police une galerie, des maisons abandonnées se reconvertissent en studio d’enregistrement high-tech, un théâtre devient parking, tout un quartier désaffecté revit par la customisation des rues. Au milieu des ruines, du froid et de l’absence totale de service public, la vie s’est organisée. Le Do It Yourself s’y est développé sous toutes les formes : fermes urbaines communautaires, soup kitchen, mise en place d’éclairage de nuit autour d’un voisinage, nouvelles formes de design à partir de matériaux de récupération...

Peu à peu, la ville revient à la vie : ouverture de restaurants, de galeries, construction d’un tram, d’un centre commercial, boutiques hypes, ambitieux projets d’urbanisme…

La Renaissance de Détroit ne serait-elle toujours qu’une utopie?

>> EXPOSITION DETROIT
Pendant RENAISSANCE, Détroit investit la Gare Saint Sauveur, emblème d’un quartier lillois en pleine revitalisation.

L’immense majorité des artistes de l’exposition n’ont jamais été présentés en France, voire en Europe. Chacun investit l’espace à sa manière, faisant dialoguer l’art et la ville, la création et le lien social, l’histoire et le devenir.

A Détroit, l’art sort des cadres, il se pense et se construit à l’échelle XXL, dans les rues, avec les matériaux trouvés dans les quartiers et les usinées abandonnés. Il investit la ville, la remodèle, la reformule, lui donne l’impulsion nécessaire pour croire au changement et au renouveau.

Grandes installations, vidéos, sons, photographies, sculptures, montages hybrides... Tous les possibles sont expérimentés, mixés, osés. Fascinés par Détroit, habités par elle, les artistes de l’exposition présentent davantage qu’une œuvre ; ils expriment leur attachement indéfectible à une ville qui se relève sans cesse, puisant leur force dans les rêves du passé et la conviction de bâtir un nouveau modèle d’art, de ville, de vie.

Commissariat et coordination artistique : Justine Weulersse
Avec Emmanuelle Ducreu et Laura Vermeulen


AVEC : CORRIE BALDAUF, SUE DE BEER, JOHN DUNIVANT, GREG FADELL, STEVE FAIGENBAUM, AJ FOSIK, OREN GOLDENBERG, SCOTT HOCKING, COOPER HOLOWESKI, CARY LOREN - DESTROY ALL MONSTERS, TIFF MASSEY, ADAM MILLER & NICOLA KUPERUS, CATIE NEWELL, JEAN-FRANÇOIS RAUZIER, STEVE SHAW, SEBASTIAN SULLEN, CORINE VERMEULEN, AURÉLIEN  VERNHES-LERMUSIAUX, JASON YATES


FERME URBAINE/FARM FOR CHANGE

Depuis le 15 avril, hors sol et mobile a commencé à prendre place au cœur de la ville de Lille, sur la friche urbaine jouxtant la Gare Saint Sauveur. Cette oasis de culture s’attache à développer un programme de sensibilisation des habitants à la provenance des ressources végétales qui terminent dans leurs assiettes. Accessible à tous, on y trouve un potager comprenant des graines non hybrides de fruits et légumes peu connus ou oubliés... mais aussi de nouveaux matériaux imaginés à partir de champignons, du miel des abeilles ou encore d’ortie, formidable ressource textile. Ce « laboratoire » a pour vocation de cultiver, entre autre, la biodiversité de la friche Saint Sauveur et de montrer que le champ des possibles est sans limite.


LA PLUS PETITE DISCOTHÈQUE DU MONDE
Entrer dans la plus petite discothèque du monde, c’est faire un voyage à Détroit sans le moindre jet lag. Sur les murs, l’univers de la ville et les images du premier DEMF – Detroit Electronic Music Festival – en 2 000.
Dans ce tout petit club, on peut prendre les platines pour une playlist 100 % Détroit et devant un comité très réduit de clubbers. Une immersion totale dans l’univers de la Motor City, berceau de la techno.

Fanny Bouyagui – Art Point M

 

Pour aller plus loin :  "Après 7 ans de crise, Detroit voit le bout du tunnel",
Article de Arthur Fouchère, journaliste indépendant.

  • Partager

  • adresse

    Gare Saint Sauveur
    Boulevard Jean-Baptiste Lebas, Lille, France

    horaires / accés :

    Gare Saint Sauveur,
    Boulevard Jean-Baptiste Lebas,
    Lille
    Ouvert 7/7 jours pendant les vacances de Noël : du 19 décembre au 4 janvier

    HORAIRES D'OUVERTURE :
    MER > DIM : 12:00 > 19:00

    Fermé les lundis et mardis

    Métro : Lille Grand Palais ou Mairie de Lille
    T : 03 28 52 30 00

     

  • tarifs

    Gratuit

les villes
REnaissance
riorio
partenaires
Mentions Légales